A propos de motivation ! – 1

Quelque soit la structure concernée, issue du secteur privé ou public, de l’administration ou encore de l’institution militaire, de nombreuses questions interpellent ces organisations en matière de recrutement, de sélection, d’accompagnement des personnes dans la durée…

Ces préoccupations se portent ainsi sur la bonne perception des aptitudes, des compétences, des valeurs du candidat par exemple lors de la phase de recrutement mais également sur la question de la motivation, des éléments moteurs, des aspirations, les intérêts et besoins du sujet. Cette question de la motivation lors du recrutement mais également de son maintien tant dans l’emploi envisagé que de son évolution future.

Dans ce contexte, cela nous amène naturellement à cette notion de motivation, de ce qu’elle recouvre et de ce qui la conditionne.

Concept de motivation, définition…

Ce concept de motivation renvoie, comme bien d’autres, à nombre de définitions, d’essais pour le qualifier, le rendre intelligible voire mesurable.

En ce référant par exemple au dictionnaire Larousse, voici quelques éléments énoncés :

Nom féminin

  • Ce qui motive, explique, justifie une action quelconque ; cause
  • Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un dans l’action ; fait pour quelqu’un d’être motivé à agir
  • Grande catégorie de déterminants internes des comportements, des activités psychologiques et des états subjectifs.

 

Si l’on se réfère au Grand Dictionnaire de la psychologie, la définition proposée est la suivante : « processus physiologiques et psychologiques responsables du déclenchement, de l’entretien et de la cessation d’un comportement ainsi que de la valeur appétive ou aversive conférée aux éléments du milieu sur lesquels s’exerce le comportement ».

Si nous faisons un lien avec le « sens commun », être motivé, c’est trouver un sens à une action, c’est-à-dire qu’elle a une signification, une « valeur ».

Dès qu’il y a management (ou « commandement ») des hommes, une question arrive immédiatement, celle de la motivation de ceux-ci. Que faut-il faire, dire pour les faire adhérer au projet, à la mission… tant collectivement qu’individuellement ? Qu’est-ce qui va faire que le sujet va trouver de la valeur à la tâche à accomplir ?

Cette interrogation qui taraude aussi bien les chercheurs que les managers n’est pas nouvelle. Dans son article « La motivation au travail, tour d’horizon des grandes théories », Christine Cloarec découpe cette évolution à travers trois grandes époques : la phase taylorienne (XIXe siècle, avec Friedmann en particulier), la phase des Relations Humaines (1930, avec les travaux d’Elton Mayo, F.J. Roethlisberger, W.J. Dickson), et l’époque couvrant les années 1950 à nos jours. Ces diverses périodes et en particulier la dernière ont vu « fleurir » de très nombreuses théories appartenant à différents courants.

 

A suivre !!!

@+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *